Category Archives: The Fiery Heart

Exclusive interview: Daisy Masterman

Daisy Masterman is an an Australian actress who played in commercials, school plays and is mostly known for playing Sydney Sage in the Bloodlines books trailers!

Daisy Masterman est une actrice australienne qui a joué dans des pubs, des pièces de théâtre à l’école et est surtout connue pour interpréter Sydney Sage dans les trailers de la série Bloodlines!
daisys

She was kind enough to give us an interview, thank you so much!

Tracey: How long have you been acting for? Is acting something that you have always wanted to do?

Daisy Masterman: I’ve been acting basically since I came out of the womb because as a child I was such a little drama queen. I dabbled in a lot of different things but it always sort of centred around the performing arts. When I was younger I would change my mind about what I wanted to be when I grew up basically every week. I would be watching a television show or movie and want to do whatever job they had. So one day I would want to be a doctor, the next, a wedding planner, the next an advertising executive, etc. When finally I realised what I really wanted to do was be the actor that got to do all those different things.

Tracey: What was it that drew you to play the role of Sydney?

Daisy Masterman: Sydney is such a great character to play. I love her intelligence and how strong she is. I’ve said this before but I really admire how she goes against the grain and follows her own heart regardless to what she’s been taught or told. I think her anal-retentiveness is a also a really fun, quirky character trait, and it’s something I can relate to! Sydney’s not your typical heroine, she does things in her own unique way and I like how different she is to anything I’ve come across before.

Tracey: Had you been a fan of the Vampire Academy/Bloodlines books before taking on the role of Sydney?

Daisy Masterman: I hadn’t read any of the books before taking on the role but since playing Sydney I’ve read all of the Bloodlines series and absolutely love it. Before the trailers though I had no idea what a big community/fandom there was out there for the books so that was a big surprise to me.

Tracey: What’s it like working with our very own gorgeous Adrian Ivashkov….Nic Wheeler?

Daisy Masterman: Nic is great to work with and we have a lot of fun together on set. If you’ve seen some of the behind the scenes videos from the trailer filmings you’ll know what I’m talking about. On there you can see some of the stuff we get up to, and that’s only the stuff we get on camera! He definitely makes me laugh!

Tracey: What was your reaction when you read the ending of The Fiery Heart?

Daisy Masterman: Oh stop. I can’t even handle it. And I had to keep quiet about it for ages because no one else had read it yet!!! It’s torture waiting for the next book – Richelle is cruel!

Tracey: What do you hope for Sydney and Adrian in Silver Shadows?

Daisy Masterman: I don’t want to give away any spoilers for anyone who hasn’t read The Fiery Heart yet, but basically that they both kick some butt.

Tracey: For anyone out there wanting to become an Actor, what advice would you give them?

Daisy Masterman: Work hard, really hard. Seriously. It’s a tough industry to break and it’s not going to happen if you’re not putting in all that you have. Always keep learning, try to get as much experience under your belt as possible, and most importantly, be on time, and know your lines.

Tracey: How would you best describe Sydney? Do you feel that there are any similarities?

Daisy Masterman: We have a bunch of things in common but we also have a lot of differences. For one I don’t have a boyfriend that’s a vampire, I’m probably more addicted to tea than coffee, and I (unfortunately) don’t have magical witch powers. I think that I share her compulsion to want to overly organize things and also her need to be in control all the time, although hopefully I’m not quite as bossy and uptight as she is!

Tracey: How long does it take to film each Teaser Trailer? Or do you film it all at once?

Daisy Masterman: The trailers are filmed all at once, and this usually takes a couple of days. They’re long and tiring days but we manage to get a lot done and it’s always really fun. After that it goes into post-production, this is a really difficult part that takes a long time because of all the editing that has to be done to put together each individual trailer clip. We don’t film the scenes or trailers in order so this chopping and changing business is done later, and then it gets released for you guys to see And me too. Because I don’t see it until you all do!

Traduction

Tracey: Depuis combien de temps êtes-vous comédienne ? Avez-vous toujours voulu être comédienne ?

Daisy Masterman: Je joue la comédie depuis que je suis née car enfant, j’en faisais des tonnes. J’ai essayé différentes choses mais cela a toujours tourné autour de la comédie. Quand j’étais plus jeune, je changeais d’avis sur ce que je voulais faire plus tard quasiment toutes les semaines. Je regardais une série ou un film et je voulais faire le travail qu’ils avaient. Un jour, je voulais être docteur, le lendemain, une organisatrice de mariage, le surlendemain, une publicitaire… Jusqu’à ce que je comprenne que je souhaitais devenir une actrice qui ferait toutes ces choses différentes.

Tracey: Qu’est-ce qui vous a attiré dans le rôle de Sydney ?

Daisy Masterman: Il est tellement chouette de jouer un personnage comme Sydney. J’aime son intelligence et sa force. Je l’ai déjà dit mais j’admire vraiment qu’elle aille à contre-courant et qu’elle suive son cœur, peu importe ce qu’on lui a enseigné ou dit. Je pense que sa maniaquerie est un trait de caractère bizarre et marrant, je peux m’y identifier ! Sydney n’est pas une héroïne typique, elle fait les choses à sa manière et j’aime le fait qu’elle soit différente de tout ce que j’ai pu voir auparavant.

Tracey: Etiez-vous fan des séries Vampire Academy et Bloodlines avant de jouer Sydney ?

Daisy Masterman: Je n’avais lu aucun des livres avant de passer le casting mais depuis, j’ai lu toute la série Bloodlines et j’adore. Avant de jouer dans les trailers, je ne savais pas à quel point il y avait une telle communauté de fans derrière, cela a donc été une grande surprise.

Tracey: Ça fait quoi de travailler avec notre magnifique Adrian Ivashkov…Nic Wheeler ?

Daisy Masterman: C’est chouette de travailler avec Nic, on s’amuse beaucoup sur le plateau. Si vous avez regardé quelques vidéos des coulisses lors du tournage des trailers, vous savez de quoi je parle. Vous pouvez y voir ce qu’on fait, et c’est seulement ce qu’on enregistre ! Il me fait vraiment rire !

Tracey: Quelle a été votre réaction à la lecture de la fin de The Fiery Heart ?

Daisy Masterman: Arrête. Je ne peux pas le supporter. Et j’ai dû me taire pendant longtemps car personne ne l’avait encore lu ! C’est une vraie torture d’attendre le prochain livre, Richelle est cruelle.

Tracey: Qu’espérez-vous pour Adrian et Sydney dans Silver Shadows ?

Daisy Masterman: Je ne veux pas spoiler pour ceux qui n’ont pas encore lu The Fiery Heart, mais j’espère qu’ils vont vraiment se battre.

Tracey: Pour ceux qui souhaitent devenir acteur, quels conseils leur donneriez-vous ?

Daisy Masterman: Travaillez dur, très dur. C’est sérieux. Le milieu est difficile et rien ne se passera si vous ne donnez pas le meilleur de vous-même. Continuez à apprendre, essayez d’avoir le plus d’expérience possible, et par-dessus tout, soyez à l’heure et connaissez votre texte.

Tracey: Comment décririez-vous Sydney ? Avez-vous des points communs ?

Daisy Masterman: On a certaines choses en commun mais aussi beaucoup de différences. Pour commencer, je n’ai pas un petit ami vampire, je suis probablement plus addict au thé qu’au café, et malheureusement, je n’ai pas de pouvoirs magiques. Je pense partager son obsession pour organiser au maximum les choses et le besoin d’avoir toujours le contrôle sur tout, même si j’espère ne pas être aussi autoritaire et coincée qu’elle.

Tracey: Combien de temps faut-il pour filmer chaque teaser trailer ? Ou les filmez-vous tous en même temps ?

Daisy Masterman: On les filme tous en même temps, et ça prend en général deux-trois  jours. Ce sont des journées longues et fatigantes, mais on parvient à faire beaucoup de choses et c’est toujours amusant. Le tout part ensuite en post-production, c’est une étape difficile qui prend beaucoup de temps car il faut tout éditer et mettre ensemble chaque clip du trailer. On ne filme pas toutes les scènes ou les trailers dans l’ordre donc le coupage et la mise en commun se fait plus tard, et ensuite, on le met en ligne pour vous et pour moi aussi. Je ne le vois pas avant vous !

Credit:

Photo: Daisy Masterman Facebook Page: Here

Interview: Tracey Hollington

Daisy’s links:

On Facebook: Daisy Masterman

On Twitter: @DaisyMasterman

On Instagram: Daisy Masterman

Daisy’s works:

Show Reel

The Golden Lily:

The Indigo Spell:

 

Advertisements

Exclusive: Nic Wheeler Interview

Nic Wheeler is an actor, model and artist living in Australia. He worked on various projects, including small movies, commercials and is also playing Adrian Ivashkov in the Golden Lily, The Indigo Spell and The Fiery Heart (Bloodlines Series by Richelle Mead) trailers. (check links of his work at the end of this post)

Nic Wheeler est un acteur, mannequin et artiste vivant en Australie. Il a travaillé sur différents projets, dont de petits films, des pubs et il joue aussi le rôle d’Adrian Ivashkov dans les trailers des livres The Golden Lily, The Indigo Spell et The Fiery Heart (la série Bloodlines de Richelle Mead). (Vous pouvez regarder son travail au bas de cet article)

We would like to thank you so much for accepting this interview!

nic

Tracey: What was your favourite part of filming The Fiery Heart Teaser Trailers?

Nic Wheeler: My fav part was the behind the scenes joking around, it made me laugh scaring the crap out of Daisy, you can see the videos on my insta @ whee1er.

Tracey: In The Fiery Heart we see quite a different side to Adrian where we find out that he is possibly Bipolar, did you guys show much of his “different” behaviour in the Trailers? And as an actor how much of a challenge was it for you to play this different side to him?

Nic Wheeler: We do see a bit more, it was a bit odd yelling in the street at the top of my lungs , but I really got into it, the thing is I dont think it is that hard to go there to that emotional place, because I have been there before… and it isnt good.

Tracey: After the ending to The Fiery Heart, what are you hoping for Adrian and Sydney in Silver Shadows?

Nic Wheeler: I dont want to put any spoilers into the world so its hard to say but I am always rooting for him to do heroic things ….

Tracey: Have you seen any of the Trailers/pictures/stills for the Vampire Academy movie? If so what is your opinion of what you have seen so far?

Nic Wheeler: I have and it looks really good, i think they put together a great cast and it looks pretty entertaining.. im looking forward to seeing it.

Tracey: How is it working with Daisy Masterman? You two always seem to have alot of fun filming the Teaser Trailers!!

Nic Wheeler: We do have a lot of fun, we chat occasionally throughout the year and its good to see that she is doing well; we kinda always just pick up where we left off.

Tracey: You have alot of Talent and interests in quite a few things: Painting, Sculpting, Acting, Modelling and of course your Motorcycle to name a few. You are very artistic, was it always a decision to vary out in different career paths to find out the one that you liked best? Do you have a favourite thing you enjoy doing in your job?

Nic Wheeler: Jeez really hit at the heart of things…. ok well to me, life is a kinda of buffet so many delicious things on offer i find it hard not to do alot of things because i have a taste for them and when I dont give myself time to have them, i starve…. creatively in all truth though its a struggle because I feel like i should pick one thing and do it really well, but I just like doing all sorts of stuff and I struggle to put myself in one box because they all give me so much personal satisfaction. When I was growing up people always said what do you want to do when you get older… to me this is a false paradigm looking back. They say it takes 7 years to really master something that means that you could literally choose like 9 things you want to do when you get older and master them all. I have a niece now and I will be telling her- give the things you love a few years each master many things in life and dont live in one box. My favorite thing is just creating really. Film, modeling, sculpting building its all creating and I enjoy that part the best.


Traduction

Tracey: Qu’est-ce que vous avez le plus aimé lors du tournage des trailers de The Fiery Heart ?

Nic Wheeler: J’ai préféré tous ces moments dans les coulisses où on s’amusait bien, j’ai bien ri à faire peur Daisy, vous pouvez voir les vidéos sur mon compte instagram @whee1er.

Tracey: Dans The Fiery Heart, on voit un côté différent d’Adrian, car on découvre qu’il est peut-être bipolaire, montrez-vous beaucoup ce comportement « différent » dans les trailers ? En tant qu’acteur, était-ce difficile de jouer cet aspect différent de sa personnalité ?

Nic Wheeler: On le voit un peu plus, c’était un peu bizarre de crier dans la rue à pleins poumons, mais je me suis pris au jeu, car je pense qu’il n’est pas difficile d’arriver à cet état émotionnel, je suis passé par là…et ce n’est pas bien.

Tracey: Après la fin de The Fiery Heart, qu’espérez-vous pour Adrian et Sydney dans Silver Shadows ?

Nic Wheeler: Je ne veux pas dévoiler de spoilers donc c’est dur à dire mais je suis toujours pour qu’il fasse des choses héroïques…

Tracey: Avez-vous vu les trailers/photos/stills du film Vampire Academy ? Si oui, qu’en pensez-vous pour le moment ?

Nic Wheeler: J’ai regardé et cela semble vraiment bien,  je pense qu’ils ont rassemblé un casting génial et cela semble plutôt divertissant…j’ai hâte de le voir.

Tracey: Comment ça se passe le travail avec Daisy Masterman ? Vous semblez beaucoup vous amuser lors des tournages des trailers !

Nic Wheeler: On s’amuse beaucoup, on parle de temps en temps pendant l’année et c’est chouette de voir qu’elle se porte bien, on repart à chaque fois de là où on s’est arrêtés.

Tracey:  Vous avez beaucoup de talents et vous vous intéressez à beaucoup de choses : la peinture, a sculpture, la comédie, le mannequinat et bien sûr, votre moto, pour n’en citer que quelqu’unes. Vous êtes un artiste, avez-vous toujours voulu varier votre parcours professionnel afin de trouver ce que vous aimiez le plus ? Que préférez-vous faire dans votre travail ?

Tracey: Punaise, on va au cœur des choses…d’accord, selon moi, la vie ressemble à un buffet avec  plusieurs choses délicieuses à manger, il est dur de ne pas me lancer dans plusieurs choses car j’aime ces différentes facettes, et si je ne me donne pas le temps de les faire, je souffre…pour dire la vérité, au niveau créatif, c’est une lutte car j’ai l’impression de devoir choisir une chose et la faire bien, mais j’aime toucher un peu à tout et je ne parviens pas à me limiter à un domaine car ils me donnent tous tellement de satisfaction personnelle. En grandissant,  les gens me demandaient : « Que veux-tu faire plus tard ? », c’est un contre-exemple en y repensant. On dit qu’il faut 7 ans pour maîtriser un sujet, ce qui veut dire que vous pourriez choisir 9 choses à faire en grandissant et les maîtriser. J’ai une nièce à présent et je lui dirai : « Prends quelques années pour faire ce que tu aimes, maîtrises beaucoup de choses dans la vie et ne te limites pas à un domaine. »  Ce que j’aime par-dessus tout, c’est créer. Comédie, mannequinat, sculpture, tout revient à la création et c’est ce que je préfère.

Credits:

Photo: Sarah Colborne Photography

Interview: Tracey Hollington

Videos: Nicholas Wheeler

Works

The Golden Lily

The Indigo Spell

The Fiery Heart

Shadow Dreams- a film by Scott Lewis

Reel

More?

Twitter: @NicholasWhee1er

Facebook: Nic Wheeler

Instagram: whee1er

Exclusive bonus trailer for the Fiery Heart!

BbPo4g8CQAAI8zs.jpg large

An exclusive bonus trailer for The Fiery Heart will air on December 18/19!

Un trailer bonus exclusif pour The Fiery Heart va être diffusé ce 18/19 décembre!

Source: PenguinTeenAus

Richelle Mead interview about the Fiery Heart!

Richelle Mead has talked to Entertainment Weekly about The Fiery Heart and she gives some clues on the next one, Silver Shadows.

Richelle Mead a parlé à Entertainment Weekly de son nouveau livre, The Fiery Heart et a donné quelques détails sur le prochain, Silver Shadows.

525390_423627784398767_389648014_n

In the acknowledgements of The Fiery Heart you write, “We’re in the middle of a series, so you know things are going to get rough for the characters, but hang in there! It’ll be worth it.” Why add the disclaimer?

Dans les remerciements de The Fiery Heart, vous écrivez: “On est au milieu de la série, alors vous savez que les personnages vont vivre des moments difficiles, mais tenez bon! ça va en valoir la peine.” Pourquoi avez-vous écrit cela?

I think it was just to brace people. They should be used to it by now. When Shadow Kiss [book three in the Vampire Academy series] came out, people really thought that was the last book I was ever writing in that series. There were tears and gnashing of teeth over that. So this was just a reminder because I had that on the brain…. It’s funny. Fans almost expect it now. I’ll see people having conversations on Twitter like, “Oh, no! A third or fourth book in a Richelle Mead series. You know we’re going to cry.” For me, that is what the middle of the series is for. That’s when you pull the rug out from under people. The other books are kind of setup. You get used to the status quo.  And now, we’re in the middle and everything is off the table. You don’t know what can happen. But theoretically, I can fix it all. [Laughs]

Je pense que c’était pour préparer les gens. Ils devraient y être habitués. Quand Baiser de l’ombre (le 3e tome de la série Vampire Academy) est sorti, tout le monde pensait que ce serait le dernier tome de cette série. Il y a eu des larmes et des grincements de dents. Je voulais leur rappeler…c’est marrant. Les fans s’y attendent presque maintenant. Je vois des fans qui disent sur Twitter: “Oh non! Un 3e ou 4e tome d’une série de Richelle Mead. On va pleurer.” C’est à cela que sert la moitié d’une série, selon moi. C’est à ce moment-là qu’on met les personnages face à leurs problèmes. Les autres livres ne font qu’y amener. On s’habitue au statu quo. Désormais, on est au cœur des problèmes et il faut y faire face. On ne sait pas ce qui peut arriver. En théorie, je peux tout résoudre. (rires)

Was this the ending you always had planned for The Fiery Heart?

Aviez-vous prévu la fin de The Fiery Heart depuis toujours?


Yes. The reason this book is getting so many comparisons to Shadow Kiss—both by people who have read it and sort of in my own head—is that this is such a pivotal moment that was looming over me since that first book. I’ve known this is what we were building toward because it is such a game-changing moment. It unseats all the characters and their plans. I hate to say it’s something I was hoping for or anticipating because it sounds like I’m excited to torture my readers, and I’m not. [Laughs] But for me, this is the big test that we’ve been waiting for.

Oui. Ce livre est comparé à Baiser de l’ombre, à la fois par les personnes qui l’ont lu et à la fois dans ma tête, car il marque une étape décisive, j’y avais pensé depuis le premier livre. Je savais que tout concourrait vers ce moment clé. Il vient bouleverser les projets des personnages. Je déteste dire que j’attendais ou anticipais ce moment car on dirait que j’aime torturer mes lecteurs, ce n’est pas le cas. (rires). Mais c’est la grande épreuve que l’on attendait.

The big change for this book was that you wrote from both Sydney’s and Adrian’s perspectives. What has the reaction been to adding Adrian’s POV?

Le grand changement dans ce livre est que vous écrivez du point de vue de Sydney et d’Adrian. Quelle a été la réaction à cette annonce?


People have seemed to like it. Adrian’s a tricky character. When you first meet him in Frostbite [book two in the Vampire Academy series], some people found him unlikable because he seems like such a selfish, party boy/playboy type. I think that view has shifted considerably just as the rest of the Bloodlines series went on. This book takes it to the next level. We actually see in his head, and you see where those decisions and choices that he’s made in his life have come from. It’s not necessarily born out of selfishness or not caring. He’s got a lot of baggage…. I think it’s been a nice contrast to have him and Sydney because they ultimately have the same goals, but their styles of narration are different. I hope it provided a unique perspective on the story.

Les gens ont l’air d’aimer. Adrian est un personnage difficile. Quand on le rencontre pour la première fois dans Morsure de Glace (2e livre de la série Vampire Academy), certains l’ont trouvé détestable car il paraissait être égoïste, fêtard et playboy. Je pense qu’ils ont changé d’avis en lisant peu à peu la série Bloodlines. Ce livre-ci l’amène encore plus loin. On lit ses pensées et on comprend d’où viennent les décisions et les choix qu’il a fait dans sa vie. Elles ne résultent pas nécessairement d’un égoïsme déplacé. Il a un lourd passé…Je pense que lire de leurs deux points de vue a permis un certain contraste car ils ont tous les deux les mêmes buts dans la vie, mais leur manière de le dire est différente. J’espère que cela amène un point de vue unique à l’histoire.

Which character is more fun to write? Adrian or Sydney?

Du point de vue de quel personnage avez-vous le plus apprécié d’écrire?


Adrian is more fun in that his language is more casual when I write him. He will swear in his inner monologue, and that’s kind of more fun. Sydney is almost easier, though, because she thinks so technically. When I’m trying to describe some elaborate escape plan or something really convoluted, with her, I can just go through it in a very precise manner. I don’t have to think of a witty joke to throw in there. Though she’s got a sense of humor too, so it pops up even when you’re not trying to with her sometimes.

Adrian est plus distrayant car il parle de manière plus informelle. Il jure quand il se parle à lui-même et c’est plus marrant. Sydney est presque plus facile à écrire, car elle pense de manière cartésienne. Quand j’essaie de décrire un plan de sauvetage élaboré ou tout autre chose plus alambiquée, je peux le faire de manière précise avec elle. Je n’ai pas besoin de faire de l’esprit. Néanmoins, elle a aussi un certain de sens de l’humour qui se manifeste parfois sans le vouloir.

The Fiery Heart just came out, but you know I have to ask. What can you tease about the next book in the series, Silver Shadows?

The Fiery Heart vient de sortir mais vous savez que je dois vous le demander. Que pouvez-vous nous dire de Silver Shadows, le prochain livre dans cette série?


Silver Shadows [out July 29, 2014] has the potential to be a very dark book. As soon as I say that, people are going to finish Fiery Heart and be like, “What do you mean it gets dark? It’s already dark by the time you get to the end of The Fiery Heart!” There’s some twisted stuff going on there, especially with Sydney. People will understand when they’ve read that ending. But Silver Shadows is also a very hopeful book. It’s a very romantic book. There’s some big romance going on there, especially near the end. It’s different from The Fiery Heart, which I’ve told people is a hot book. I’ve joked, “Get out your fans and your smelling salts!” That can be romantic, too, certainly. But there’s a difference. There’s a shift in Silver Shadows. People who just eat up love stories and love romance, I think they’re just going to be thrilled with some of the stuff that goes down. So hopefully that will be a good counter balance to some of the darker things going on.

Silver Shadows (sortie prévue le 29 juillet 2014) a le potentiel d’être un livre sombre. Dès que je dis cela, certains vont finir de lire The Fiery Heart et me dire: “Que voulez-vous dire par sombre? La fin de The Fiery Heart est déjà plutôt sombre!” Certaines choses tordues se passent dans ce tome-là, particulièrement en ce qui concerne Sydney. Les gens comprendront quand ils auront lu la fin de The Fiery Heart. Mais Silver Shadows montre aussi une lueur d’espoir. C’est un livre très romantique, surtout vers la fin. Il est différent de The Fiery Heart, dont j’avais dit qu’il était sexy. J’ai plaisanté en disant: ‘Sortez vos éventails et vos sels!” Cela peut aussi passer pour de la romance, bien entendu. Mais il y a une différence. Un changement s’opère dans Silver Shadows. Ceux qui aiment les histoires d’amour et les romances seront ravis par ce qu’il se passe dans ce tome-là. En espérant que ça vienne contre-balancer les choses un peu plus sombres.

How are things going on The Immortal Crown, the second book in your Age of X series?

Qu’en est-il de The Immortal Crown, deuxième tome de la série Age of X?

It’s been much more relaxing for me than the first Age of X book, Gameboard of the Gods, because that was very much a setup book. As I was saying earlier, the early books are when I have to establish the world and the characters before I can start messing with them. In this book I can just really start to focus on the stuff I love, which is putting the characters through their trials both interpersonally and with each other. The romance element is kicked up a bit in this book, not without complications of course. It’s a lot of fun, and it’s a different style plot-wise than the first book. The first book was very much, kind of a procedural. They were solving this cultish murder mystery, and this book is kind of an adventure that takes place outside of their homeland, and we’re going to see a bit more of the paranormal element coming into play in this book as well.

J’ai été bien plus détendue en l’écrivant que pour le premier tome, Gameboard of the Gods, car ce dernier était un tome d’introduction. Comme je l’ai dit précédemment, les premiers livres servent à mettre en place l’univers et les personnages avant de pouvoir s’amuser avec eux. Dans ce deuxième tome, je peux commencer à me concentrer sur ce que j’aime, c’est-à-dire faire vivre des épreuves aux personnages. La romance monte d’un cran dans ce livre, non sans difficultés, bien entendu. J’y ai pris beaucoup de plaisir et au niveau de l’intrigue, le style est différent du premier tome. Le premier était plus procédural. Ils ont résolu un crime autour d’un culte, et ce deuxième tome les transportera en-dehors de leur ville, on verra également plus de paranormal.

Anything else you want to add about The Fiery Heart?

Souhaitez-vous ajouter quelque chose à propos de The Fiery Heart?


I really love this book. That sounds silly because people probably think, “Oh authors love all their books.” But that’s not true. I finish some of them, and I’m just like, “Ehh I don’t know.” But this book I felt very strongly about. There’s just such great interpersonal development within the characters themselves. They’re both facing dark journeys of their own. My editor made a savvy comment which was Adrian almost seems to be gaining control while Sydney loses it a little throughout the book. I think that’s such an interesting dynamic to watch, and of course to see their romance hit this next intense level. They do enjoy kind of a happy phase there a little throughout the book which is a rarity because it seems like no one ever gets that moment in my books because things just start falling apart. I just hope people are as excited about it as I am.

J’aime vraiment ce livre. ça semble sans doute idiot car on pensera: “Les auteurs aiment tous leurs livres.” mais ce n’est pas vrai. Je termine certains et je me dis: “Euh, je ne sais pas.” Mais j’aime beaucoup celui-ci. Il y a un énorme développement chez les personnages. Tous deux doivent faire face à leurs propres démons. Mon éditeur a fait une remarque pertinente en me disant qu’Adrian semblait prendre le contrôle tandis que Sydney le perdait peu à peu. C’est un changement intéressant à voir et bien sûr, leur histoire atteint un niveau plus intense. Ils profitent d’un moment heureux dans ce tome, ce qui est rare dans mes livres car souvent, c’est à ce moment que les choses dérapent. J’espère que les gens seront aussi enthousiastes que je le suis.

Source: Entertainment Weekly

Richelle Mead answers fans on Goodreads!

Goodreads gave the fans the opportunity of asking some questions to Richelle Mead, as The Fiery Heart comes out on Tuesday!

Goodreads a donné l’occasion aux fans de poser quelques questions à Richelle Mead, comme The Fiery Heart sort ce mardi!

1384337376-1384337376_goodreads_misc

“Sydney has to think her way out of a lot of situations, and I hope readers see that’s just as powerful as physically fighting your way out. Most of us, in the real world, aren’t action heroes, and I wanted to show that you can be a strong woman with your mind as well as your fists.”

“Sydney doit trouver une solution à beaucoup de problèmes et j’espère que les lecteurs verront à quel point cela peut être aussi efficace que de se battre physiquement. Dans la vraie vie, nous ne sommes pas, pour la plupart, des héros, je voulais juste montrer qu’il était possible d’être fort par son intelligence autant que par sa force.”

Danielle Egan: What was the toughest thing you had to go through when writing The Fiery Heart?
Quelle a été la chose la plus difficile que vous ayez dû faire en écrivant The Fiery Heart?

Mostly just finding the time! That’s always my problem with books. I know readers feel like it takes “forever” for a book to come out, but only a portion of that lead time is spent writing the book, and I’m usually working on another book at the same time. Keeping on my publishers’ schedules can be tough, but fortunately the plot of The Fiery Heart was one I’d been thinking about for a long time. I’d known most of the events in it (which are key ones in the series, by the way) were happening even when I wrote the first Bloodlines book, so I had things pretty well planned out. When that happens, writing a book can fly right by, and that happily did this time!
Trouver du temps! C’est toujours mon problème lorsque j’écris un livre. Je sais que les lecteurs ont l’impression qu’il me faut une éternité pour sortir un livre mais seulement une petite partie de ce temps est consacré à l’écriture du livre, je travaille habituellement sur un autre livre en même temps. Respecter les délais de mon éditeur peut être dur mais heureusement, je pensais depuis longtemps à l’intrigue de The Fiery Heart. Je savais déjà ce qui allait se passer (des événements majeurs de la série) lorsque j’écrivais le premier livre de la série Bloodlines alors j’avais déjà prévu la suite. Quand c’est le cas, l’écriture se passe assez rapidement, c’est ce qu’il s’est passé avec celui-ci!

A lot of Vampire Academy fans want more Rose and Dimitri! Leiyya asks: In what way do you think that Rose and Dimitri’s love story is different from any other love story?

Beaucoup de fans de Vampire Academy veulent connaître la suite des aventures de Rose et Dimitri! De quelle façon pensez-vous que l’histoire d’amour entre Rose et Dimitri est différente des autres histoires d’amour?

Rose and Dimitri have both appeared frequently throughout the Bloodlines series and will continue to do so. If I ever go back to writing books that focus on them, the events in the Bloodlines series will play key roles in what happens to them. Every relationship is unique, and that’s because every person is unique. You’ll always have something special and different when two individuals get together, especially when you have people as passionate and driven as Rose and Dimitri. They have very strong personalities on their own, and all of those things get amped up when they’re together. It makes their love story a lot of fun to write.

Rose et Dimitri ont fait quelques apparitions dans la série Bloodlines et continueront à en faire. Si un jour, je reviens à leur histoire, les événements de la série Bloodlines joueront un rôle majeur dans la suite de leurs aventures. Chaque relation est unique, car chaque personne est unique. Il y a toujours quelque chose de spécial et de différent quand deux personnes se mettent ensemble, en particulier quand ils sont autant passionnés et déterminés que Rose et Dimitri. Ils ont chacun une forte personnalité et tout devient donc plus fort quand ils sont ensemble. Cela rend leur histoire d’amour amusante à écrire.

Galathys: I love Sydney and Adrian’s relationship. It’s one of the most believable and beautiful love stories I’ve read. I love the fact that it is very progressive and not love at first sight. What inspired their relationship?

J’aime la relation entre Sydney et Adrian. C’est l’une des histoires les plus belles et croyables que j’ai lue. J’aime le fait que cela se fait progressivement et que ce ne soit pas le coup de foudre au premier regard. Qu’est-ce qui vous a inspiré à écrire leur histoire?

I wanted to write a love story where the couple had to focus on obstacles within themselves, not just huge supernatural forces keeping them apart (though they certainly have plenty of those, too!). Sydney and Adrian’s own personality quirks are what cause them trouble a lot of the time, and learning to deal with those is part of the journey of them being together. I think that’s true for a lot of relationships in the real world. Monsters and prophecies don’t keep couples apart. People do that on their own just fine.

Je souhaitais écrire une histoire où le couple doit surmonter des obstacles intérieurs, en plus des forces surnaturelles qui veulent les séparer (bien qu’il y en ait assez bien aussi). Les différences de personnalité entre Sydney et Adrian les mettent souvent dans l’embarras, et ils doivent apprendre à vivre avec pour pouvoir être ensemble. Je pense que cela s’applique à beaucoup de relations dans la vie réelle. Monstres et prophéties ne séparent pas les couples. Les gens le font très bien eux-mêmes.

Courtie Anderson: In your personal life, do you believe that love conquers all?

Dans votre vie personnelle, pensez-vous que l’amour triomphe de tout?

I think love is very powerful in all its forms, be it love between friends or that of parents and children. I’m guessing this question is about romantic love, and that, too, is very powerful. If you’re with a person who respects and loves you for who you are and can be a strong partner in life, then you can get through many, many obstacles. What I think is important for people to remember is that love in real life is often even more complicated than that in books! I’ve met people who think if they don’t find “the one” by the time they’re 20, their life is over. That’s not true. Sometimes it takes a while, and that’s OK. Sometimes you love different people throughout your life and move on as you grow and change, and that’s OK, too. Whether you find someone when you’re young or it takes many years, what truly matters is that the one you end up with is someone who appreciates who you are, treats you with love and respect, and is a partner not afraid of pulling his or her equal share in the relationship.

Je pense que l’amour est puissant sous toutes ses formes, que ce soit l’amour entre des amis ou l’amour entre des parents et leurs enfants. Je suppose que vous voulez parler de l’amour romantique, il est aussi puissant. Si vous êtes avec une personne qui vous respecte et vous aime pour ce que vous êtes et qui peut devenir un vrai compagnon pour la vie, alors vous pouvez conquérir beaucoup d’obstacles. Les gens ne devraient pas oublier que l’amour dans la vraie vie est parfois bien plus compliqué que dans les livres! J’ai rencontré des gens qui pensaient que s’ils ne trouvaient pas le véritable amour à 20 ans, auraient raté leur vie. Cela n’est pas vrai. Il faut parfois du temps, et il n’y a pas de problème à cela. Il arrive d’aimer différentes personnes dans sa vie mais d’ensuite passer à autre chose car on mûrit, il n’y a pas de problème non plus. Que vous trouveiez l’amour jeune ou bien plus tard, ce qui compte, c’est qu’il vous apprécie pour ce que vous êtes, qu’il vous traite avec amour et respect et qu’il n’ait pas peur de faire sa part des choses dans votre relation.

Kymberly Whitacre: Is it hard as a writer to fluctuate between viewpoints on religion, especially since Age of X has many different ideas on the topic? And do your personal views ever interfere with what you are writing?

Est-ce difficile pour un écrivain de changer de vues sur la religion, en considérant que Age of X présente différentes idées sur le sujet? Arrive-t-il que vos idées personnelles interférent sur vos écrits?

I have a master’s degree in comparative religion, so I’ve spent a lot of time studying all sorts of religions, which definitely helps with writing this series. I also grew up with a love of mythology from around the world. All of these things have helped me develop a great respect and appreciation for many different faiths, and I’ve actually found that’s more of an asset than an interference.

J’ai un master en religion comparée, donc j’ai passé beaucoup de temps à étudier les différentes religions, cela m’a bien aidé pour écrire cette série. J’ai aussi grandi en aimant apprendre la mythologie des quatre coins du monde. Tout cela m’a aidé à développer un profond respect et une certaine appréciation pour les différentes croyances, et il s’agit là plus d’un avantage que d’un inconvénient.

Dimitrinka: All the women in your books are fierce, independent, and beautiful—is that intentional? How important are the looks of said characters in a good story?

Toutes les héroines de vos romans sont féroces, indépendantes et belles, est-ce voulu? A quel point l’apparence physique de ces personnages est-elle importante dans une bonne histoire?

Fierceness and independence are absolutely intentional. Those are important characteristics that I like all my heroines to have in one form or another. Their looks are important only if it affects the plot. If a character has enough baggage and problems going on, I’m not going to give them warts, unless that figures into the problems they’re having. And sometimes, even when they don’t seem to have physical problems, they invent them—like Sydney, who has a wonderful figure but constantly worries about losing weight in the first half of the Bloodlines series. To me, that kind of thinking is pretty common in real life. People are often much more attractive than they realize but get hung up on some flaw that hurts their self-esteem. It’s something that plagues both teens and adults.

La force et l’indépendance sont deux traits totalement voulus. Ce sont des traits de caractères importants que j’aime avoir chez mes héroines. Leur apparence physique ne compte que si cela a un impact sur l’intrigue. Si un personnage rencontre déjà assez de problèmes, je ne vais pas leur donner en plus des verrues, sauf si cela a un lien quelconque avec leurs problèmes. Même si elles n’ont pas de défauts physiques, elles s’en inventent parfois, à l’instar de Sydney, qui a un corps magnifique mais s’inquiète constamment de son poids, dans la première partie de Bloodlines. Cette ligne de pensée est assez fréquente dans la vie de tous les jours. Les gens sont bien plus beaux qu’ils ne le pensent mais restent bloqués sur quelques imperfections qui blessent leur estime. Un tourment aussi bien pour les ados que pour les adultes.

Autumnrose: I always find your books an emotional whirl! I laugh out loud, I weep, I almost can’t read for tension. How do you go about creating these books that can reach out the paper and affect us on such an emotional level?

Vos livres nous emmènent sans cesse dans un tourbillon d’émotions! Je ris, je pleure, je lis difficilement tant il y a de suspens. Comment faites-vous pour créer ces livres, qui sortent de leur enveloppe de papier pour nous toucher aussi fort?

My goal has always been to make the characters feel real. Even if they’re dealing with magical situations, I work to make their emotions and thoughts relatable to readers. My characters hurt and love just like we do, and I’m always conscious of that while writing. Sometimes that involves capturing an emotion I’ve had and putting it on paper. Other times I’ll ask, “OK, is this really how a person would feel in that situation?” It’s easy to fall into clichés or two dimensions as a writer, and I strive to stay away from those traps to give my readers the most powerful stories I can.

J’ai toujours souhaité rendre les personnages aussi vrais que possible. Même s’ils sont confrontés à des problèmes liés à la magie, j’essaie de faire en sorte que les lecteurs puissent s’identifier à leurs émotions et à leurs pensées. Mes personnages souffrent et aiment de la même  manière que nous, j’y fais toujours attention quand j’écris. Il peut parfois s’agir d’une émotion qui me traverse et que je couche sur papier. A d’autres moments, je me demande: “D’accord, est-ce qu’une vraie personne réagirait vraiment de la sorte?” En tant qu’écrivain, il est facile de tomber dans les clichés et de rendre les personnages à deux dimensions, je m’efforce de me tenir loin de ces pièges afin de fournir à mes lecteurs des histoires aussi percutantes que possibles.

Candi Smith: Do you ever struggle with the decision to have a character die?

Eprouvez-vous parfois des difficultés à faire mourir un personnage?

I’ve never struggled with a character death because I never kill them without reason. If it happens, there’s a specific purpose that fits into the larger part of the book or series. Generally, if we can keep that character around longer, I’m happy to do so. One of the most notorious deaths I’ve written happens in Shadow Kiss—again, furthering the plot.

Je n’ai jamais eu du mal à faire mourir un personnage car je ne les tue pas sans raison. S’ils doivent mourir, leur mort doit servir un plus grand bien dans la suite de la série. Néanmoins, s’il est possible de garder ce personnage le plus longtemps possible dans l’histoire, je suis enchantée. L’une des morts les plus célèbres se passe dans Baiser de l’ombre, ce qui a fait avancer l’intrigue.

Darshana: Any advice to an aspiring writer on how to go about planning a character’s traits and quirks, and then sticking to their personality the whole way through?

Auriez-vous des conseils à donner à des écrivains en herbe qui souhaiteraient développer le caractère de leurs personnages, et de le conserver jusqu’à la fin?

Authors often refer to what’s called “the iceberg rule” in writing. Basically it means you do a ton of planning and research on something, but readers only see “the tip” of it, and only you, the writer, know about the rest below the surface. This is true for both world building and character development. Before you start writing the book, plan out all sorts of things about your characters. Make sheets on what they like, what they dislike, what their histories are, etc. The better you know them, the better you’ll be able to work in their unique traits and voice into the writing. Readers may never see all the research you’ve done, but that’s OK. What matters is that you know your character better than anyone and can authentically tell their story.

Les auteurs font souvent référence à la “règle de l’iceberg” dans le processus d’écriture. Vous faites beaucoup de recherches, vous préparez le terrain mais les lecteurs n’en voient que la surface; seul vous, l’écrivain, savez ce qu’il y a en-dessous. Cela vaut aussi bien pour la création de votre monde que pour le développement de vos personnages. Avant de commencer l’écriture à proprement parler, il faut développer vos personnages. Ecrivez ce qu’ils aiment, ce qu’ils détestent, leur passé, leur histoire…Mieux vous les connaissez, mieux vous pourrez travailler sur leurs traits de caractère et leur voix dans l’histoire. Les lecteurs ne verront sans doute jamais votre travail de recherche mais ce n’est pas un problème. Ce qui compte, c’est que vous connaissez vos personnages mieux que quiconque et que vous pouvez raconter véritablement leurs histoires.

Emilie: When you were visiting the set for Vampire Academy: Blood Sisters, what was the funniest moment you had?

Quel a été le moment le plus marrant de votre visite sur le tournage de Vampire Academy?

Honestly I can’t think of any super-funny moments from that experience. My biggest emotions were awe and amazement at the incredible work they did. I was pretty starstruck the whole time! The crew put so much detail into everything, from the sets to the costumes, and the cast did take after take without complaint. I couldn’t believe that hundreds of people were working so hard on my book. If anything, the funniest things I ran into were the dialogue! They were filming a very well-known classroom scene from the books, and screenwriter Daniel Waters gave Rose and Christian some hilarious lines. Fans of the books will love it.

Pour tout dire, je suis incapable de vous raconter un moment marrant de cette expérience. J’étais surtout émerveillée devant leur travail incroyable. J’étais sous le choc tout au long de ma visite! L’équipe a tellement travaillé sur les détails, des décors en passant par les costumes, et les acteurs ont retravaillé les scènes sans se plaindre. Je n’arrivais pas à croire que des centaines de personnes travaillent aussi dur sur mon livre. Les dialogues étaient ce qu’il y avait de plus marrant! Ils filmaient une scène bien connue du livre et qui se passe dans une classe; le scénariste Daniel Waters a donné quelques répliques bien marrantes à Rose et Christian. Les fans des livres apprécieront.

Source: Goodreads

New convo from The Fiery Heart

Richelle Mead shared with us a skype call between Adrian and Christian, taken from The Fiery Heart. 6 days left before the release, who is excited?

Richelle Mead vient de dévoiler une conversation skype entre Adrian et Christian, issu de The Fiery Heart. 6 jours avant sa sortie, qui est impatient?

BY-0NdGCMAArk0p.jpg large

Traduction:

Qu’est-ce qui se passe ? », demanda Christian. « Tu as besoin de conseil coiffure ? »

« Des conseils que tu m’as piqué ? Non merci. Mais j’ai entendu dire que tu avais une bonne recette de pain de viande au bacon. »

La surprise totale qui se peignit sur son visage valait cette question.

« Depuis quand cuisines-tu ? », finit-il par bredouiller.

« Oh, tu sais. Je suis un homme de la Renaissance. Je fais tout. Envoies-la-moi si tu l’as, et j’essayerai. Je te ferai savoir si je l’améliore. »

Son petit sourire suffisant revint. « Essayerais-tu d’impressionner une fille ? »

« En cuisinant ? », lui demandais-je en me montrant du doigt. « Il ne suffit que de ça, Ozera ! »

Source: Richelle Mead

The 5th Fiery Heart book trailer is here!

So what do you think?
Qu’en pensez-vous?

The 4th Fiery Heart book trailer is here!

So what do you think?
Qu’en pensez-vous?

The Fourth Fiery Heart Book Trailer on Monday!

1002023_657855540901620_206532496_n

The fourth book trailer is coming our way and the question is: Why is Sydney crying while talking to Adrian?

Le quatrième trailer arrive et la question qu’on se pose: pourquoi Sydney pleure-t-elle en parlant à Adrian?

The third Fiery Book trailer is here!

So what do you think? Qu’en pensez-vous?