Richelle Mead gives the story behind Dimitri love for Westerns!

Richelle Mead gives us the story of Dimitri love for Westerns and talks about casting choices.

mfjoN_-R9A0yFkKu20SnNPw

What was your initial reaction to the first script you were given to read?

indexI was thrilled, actually. I went into the book-to-movie process with open eyes, fully aware you could get something back that in no way resembles your book. I accepted that; it’s a risk you take. Authors don’t keep the rights that way and so here I was, ‘Okay, what am I going to get? Is it going to be like a werewolf army movie that they totally just morphed it into?’ And I was just so pleasantly surprised how true it was, how it kept all the main points from the book that I felt needed to be there to tell the story in that first volume.

And also, [screenwriter] Daniel Waters kept the things that I tried to do in my books. I don’t try to do all action, all comedy, all romance. It is just kind of layers of that stuff, and he kept that same feel. There’s a little of all of that in there. I don’t think that’s been apparent to people yet because there’s been so little media out there, you know? There’s just been the teaser trailer which was cut to kind of play up the snarky angle, which is one piece of it. All of the other stuff is still totally there: the cutting edge action and drama. He’s got it all there. It’s all mixed together just like I did in the book, which I love.”

That would be difficult to show in just a two-minute teaser. Was there anything you told Daniel absolutely had to be included in his screenplay? Any particular scene or character that you requested he not change or alter?

“No. I had no contact with him prior to that first draft. I was just kind of amazed that I had so little feedback when I finished the script, like there was nothing that really jumped out at me that was like, ‘Oh my gosh! If you do that the entire Vampire Academy universe is going to crumble!’

I think probably the biggest thing I warned him on was there were a couple … I can’t even remember now, but there were some plans initially to tweak some of the characters’ appearances. I did send feedback on that. I said, ‘Fans will forgive certain things but if you significantly alter the appearance of some of the main characters, I think that’s going to be unforgivable.’ And that wasn’t just his call. There were other people who are in on part of that, too, and they definitely heeded that. Some of the periphery characters vary a little from the description, but the key cast stayed pretty true, which I think is great.”

When you think of these characters that you created for the Vampire Academy series, do you now picture them as the actors who play them or do you still picture them in your mind as how you wrote them?

“Usually how I wrote them still, and sometimes kind of a morphing of the two. [Laughing] They’ve kind of like merged in my head. Since none of the main characters are significantly different enough, it doesn’t clash too much that if I do think of them one way or the other, it’s fine. The one that’s probably going to be hardest for me to think of in my head is Victor Dashkov as Gabriel Byrne. I love that casting choice, but he’s so gorgeous I have a hard time. The Victor in my head is such a villain and I love Gabriel Byrne, and I’m like, ‘No, no, that’s not really him. Gabriel is nice!’ But that’s more of my own personal hang-up and less anything about the casting choice there. But, yeah, I was super thrilled with that when I found out they had him. I’m overall really happy.”

Who do you think made the leap to the screen with the fewest changes in how you envisioned them?

BUKy5TVCEAA3ZMk“I would say Zoey Deutch as Rose. She is so similar to what I envisioned in my head. There was a book cover that came out close to when Vampire Academy did and it had a girl on there, and I remember looking at it and thinking, ‘Oh, I wish that was Rose. I wish they had put that on my book because that’s how I pictured her.’ And I saw that recently – it’s been years – and I was like, ‘Wow, she looks so much like Zoey Deutch.’ It’s so interesting, and I never showed that to anyone.

She’s very similar, not just in appearance but also just her attitude when you meet her. Zoey’s very outgoing, she’s very energetic, and she just kind of radiates that same personality. And so I think that was such a smart choice for them because there’s any number of beautiful, dark-haired girls in Hollywood that they could have cast that would have fit that description, but to actually kind of be able to channel that personality too I think was just a huge triumph on the casting people’s part.”

I read the Vampire Academy books before I knew there was going to be a movie, so I’m familiar with the tone of the series.

“You’ll come in with an interesting perspective. It’s neat for me to see both sides – people like you who have read all of the books versus those who have heard nothing, and their first exposure will be the movie.”

That’s a tough line for a filmmaker to walk because they have to satisfy both of those demographics.

“Yeah, and that’s another reason that some of the changes we were talking about get made because they have to have an eye on that, on the new viewers. Current advertising for the movie has been skewed a little bit towards people not familiar with it. That first teaser was cut very much in kind of that [direction]. We had some of the action in there but there’s definitely that Mean Girls snarky vibe in that first teaser, and that was for newer people who don’t have any exposure to the series who hear ‘vampire’ and think, ‘Oh, melodrama, boring.’ They wanted to show, ‘No, this is an edgy series.’ That’s kind of why they wanted to get that out there, and fans were hoping to see, like, ‘No, no, where is the deep romance and action?’ They may think it got lost – and it didn’t. It’s just that fans know what’s there, but we need to get these new people and let them know what’s going on in the series.

You’re absolutely right, it’s so hard to try to please everyone. I think that’s why a lot of young adult movies have been having trouble.”

And there are people who haven’t read the books who could mistakenly believe this is another Twilight when it has nothing to do with that type of story.

“Yeah, I think that’s an unfortunate thing that people lump the vampire genre altogether. I think of everything out there that’s there that’s big, like Twilight, Vampire Diaries, True Blood, they’re all vampire stories and they’re just wildly different. And mine is wildly different from them as well. Anyone who looks into all of those would see they’ve all got their own unique take, which is totally cool. I wish people not familiar with the genre would give that a chance and not just write them all off. They just assume, ‘Vampires? It must be this,’ and I don’t know if people do that with other genres. I never see that. When Firefly came out, people weren’t like, ‘Oh, it’s got a spaceship. It must be like Star Wars.’ No one said that. You would get your ass kicked if you said that at a sci-fi convention. I don’t know what it is about vampires that they have the stigma that they are all just carbon copies.”

What did you think about the casting of Danila Kozlovsky as Dimitri?

d83e58521ff311e3af5a22000a9f18fb_7“I am really happy that they picked a Russian actor for it. It literally adds authenticity to it. I didn’t know anything about him when they first mentioned it. He was, I think, the only person I got any tip-off in advance. All the other casting announcements I was as much surprised as the viewers were.

Mark Waters and some of the producers said, ‘Hey, here’s this guy we’re thinking about for Dimitri. He’s like Russia’s actor of the year.’ He’s super famous and very renowned there for his vast array of work, and I was so surprised because it’s no one I had ever heard of or considered. The more I just watched the range of his work and also just … I don’t know. There’s just something. Maybe because he is a little older than the rest of the cast and had more acting experience, it translates well into Dimitri because that is what the character is to the rest of the characters. It’s funny. If you listen to the way the younger cast talks about him, it is like in the books. It’s like the way the characters talk about Dimitri there’s this reverence there, like, ‘Danila, he’s so good at everything. He’s so funny and he’s so calm.’ He brought that Dimitri vibe to the movie and I know he’s at least read through the third book, and that was a while ago. I don’t know if he’s read through the whole series now. I think that’s really cool, too, that he went and sought that out to figure out what’s happening to his character, to see that progression as well.

He’s into it and that’s super important to me to have actors who really want that, who want to be that character and bring them to life, as opposed to someone who’s like, ‘Oh, it’s a job,’ and walk out when it’s done. So, yeah, I’m happy with it.”

Is he as sexy and brooding as we want him to be?

[Laughing] “Yeah. It’s funny, when you meet him he’s so easygoing. We ran into him as we were leaving set on the first day because he hadn’t been there for what we saw being shot. He showed up and he was just so easy and approachable. He’s almost so charming that you almost think like, ‘Wait, isn’t Dimitri like this hard-edge, badass guy?’ and then when you see him turn on, it’s just like bam! He is there, he is that person, and that’s incredible to me that he can flip like that. He can just be this great guy that you can hang out with, no cares, and then suddenly he’d become that kind of warrior character. That was really cool and that’s a sign of a good actor that he can turn it on like that.”

Where did Dimitri’s love of Western books and wearing a duster come from?

“That’s a good question. I don’t know that I’ve been asked this very much, but there’s a concrete story here. I took an accelerated German language course as part of my Master’s Degree. I had to prove I could read German, and I could for that semester and then I forgot it all. But while I was taking that course, we learned a lot about Germany and pop culture. I guess that there is a huge interest in the American West, not just in Germany but in Eastern Europe. Kind of like we have Renaissance festivals and get really excited and dress up, and I guess there are old West things like that in parts of Europe where they’re super fans of the American West and dress up like Cowboys. I just thought, ‘That is just the funniest thing.’ And at first you think, ‘Oh, it sounds so silly,’ until again you go to a Renaissance festival and you’re like, ‘No, this is awesome.’ They have the same attitude and so I just thought it was a funny personality quirk to write into him after hearing that.

I don’t know how strong this is in Russia compared to, perhaps, Germany, but it was just kind of a fun little thing that was unexpected to give him. I guess there is kind of a higher symbolism there, the noble cowboy as well riding off to serve justice. That kind of resonates with Dimitri’s personality as well, so there’s kind of a couple of things going on there.”


Richelle Mead nous raconte d’où vient l’amour de Dimitri pour les westerns et nous parle du casting.

Quelle a été votre première réaction à la lecture du scénario ?

RichelleMeadJ’étais ravie, en fait. J’étais ouverte car j’étais partie de l’idée que je pourrai recevoir quelque chose qui ne ressemblerait en rien au livre. Je l’avais accepté ; c’est un risque à prendre. Les auteurs n’ont aucune garantie en vendant leurs droits et donc je pensais : « D’accord, qu’est-ce que je vais avoir ? Est-ce que ça va être un film où ils ont changé les vampires en loup-garou ? » J’ai été agréablement surprise par la fidélité du scénario, car ils ont gardé les points principaux du livre, qui selon moi, devaient être dedans afin de raconter l’histoire du premier tome.

Et Daniel Waters (le scénariste) a suivi mes idées, a transposé ce que j’avais fait dans les livres. Je n’écris pas que de l’action, que de la comédie ou que de la romance. Le livre a plusieurs couches et il a gardé cette idée. Il y a un peu de tout dans le film. Je pense que les gens ne s’en rendent  pas compte pour le moment car il n’y a pas eu beaucoup d’extraits, pas vrai ? Il y a eu le teaser qui a été coupé de sorte à ne montrer que l’aspect narquois, ce qui ne constitue qu’une couche. Tout le reste est là : l’action à couper au couteau et le drame. Il a tout mis dedans. C’est tout mélangé comme dans le livre, ce que j’apprécie.

Ce serait difficile de montrer cela dans un teaser de deux minutes. Avez-vous dit à Daniel qu’il y avait des choses à absolument avoir dans le scénario ? Des scènes ou un personnage que vous lui avez demandé de ne pas changer ?

Non, je n’ai pas eu de contact avec lui avant le premier scénario. Quand j’ai eu fini de lire le scénario, j’ai été étonnée de ne pas avoir grand-chose à dire, rien ne m’a fait dire : « Oh Mon Dieu ! Si vous faites ça, l’univers de Vampire Academy est fichu ! »

Le plus gros problème qu’il y ait eu, je pense, concernait l’apparence de deux personnages, je ne m’en souviens plus très bien, mais ils avaient l’intention au départ de changer leur apparence. Je leur ai dit ce que j’en pensais. Je leur ai dit : « Les fans vont vous pardonner certaines choses mais si vous changez drastiquement l’apparence de certains personnages clés, ils ne vous le pardonneront pas. » Il n’était pas seul à prendre la décision. D’autres personnes sur le projet, ont tenu compte de cela. Certains personnages secondaires changent un peu de leur description, mais les personnages principaux restent fidèles au livre, ce qui est génial.

Quand vous repensez aux personnages que vous avez créés dans Vampire Academy, les imaginez-vous désormais comme les acteurs ou bien les imaginez-vous encore comme au tout début ?

Je les imagine habituellement comme je les ai écrits mais parfois, c’est un mélange des deux (rires). Ils ont fusionné dans ma tête. Comme aucun des personnages principaux n’a vraiment changé, cela ne choque pas trop quand je les imagine. Celui pour qui il me sera le plus difficile de penser est Gabriel Byrne en Victor Dashkov. Je l’aime en Victor mais il est tellement beau, c’est dur. J’imagine Victor comme  vraiment un méchant et j’aime Gabriel Byrne et donc je pense : « Non, non, ce n’est pas vraiment lui. Gabriel est sympa ! » Mais cela a plus un rapport avec moi qu’avec le casting. Mais oui, j’ai été très ravie d’apprendre qu’il avait le rôle. Je suis dans l’ensemble très contente.

Qui selon vous ressemble le plus à l’image que vous vous faisiez du personnage ?

filmZoey Deutch en tant que Rose. Elle ressemble tellement à ce que j’avais en tête. Quand Vampire Academy est sorti,  il y avait une couverture de livre avec une fille dessus, et  je me souviens m’être dit : « Oh si seulement ça pouvait être Rose. S’ils avaient pu la mettre sur ma couverture, elle ressemble à l’idée que je m’en fais. » Et je l’ai revu récemment, il y avait des années, et j’ai pensé : « Wow, elle ressemble tellement à Zoey Deutch. » C’est intéressant et je ne l’ai jamais montré à personne.

Elle lui ressemble, pas seulement en apparence mais elle a aussi son attitude quand vous la rencontrez. Zoey est très ouverte, énergique et elle irradie la même personnalité. Je pense donc que c’est un choix de casting judicieux car il y a beaucoup de belles filles brunes à Hollywood et qui auraient pu répondre à la description, mais pour avoir une actrice qui en plus transmet la même personnalité, c’est un grand triomphe de la part des directeurs de casting.

J’ai lu la série avant de savoir que ça allait devenir un film donc je connais le ton de la série.

Vous allez voir le film avec une perspective intéressante. J’arrive à bien voir les deux côtés : les gens qui comme vous ont lu tous les livres versus ceux qui n’en auront jamais entendu parler et qui les découvriront par le biais du film.

Ça doit être difficile pour le réalisateur car il doit satisfaire tout le monde.

Oui, et c’est pour cela qu’il a fallu apporter des changements car ils gardent un œil sur les nouveaux venus. Le marketing vise un peu plus les gens qui ne connaissent pas la série. Ce premier teaser a été monté dans ce sens. On a des scènes d’action mais il y a vraiment une ambiance à la Lolita malgré moi dans ce teaser trailer et c’était à destination des nouveaux qui ne connaissent pas la série et qui à entendre le mot « vampire » pensent « oh, un mélodrame, c’est ennuyant. » Ils voulaient leur montrer : « Non, c’est une série avec des moments poignants. »  C’est pourquoi  ils voulaient montrer cela et les fans espéraient voir la romance et l’action, ils pensent que ça a été perdu en route mais ça ne l’a pas été. Les fans savent ce qu’il y a dedans mais on a besoin de montrer aux nouveaux sur quoi porte la série.

Vous avez raison, c’est difficile de faire plaisir à tout le monde. Cela pourrait expliquer les mauvais résultats des récents films pour ados.

Et il y a beaucoup de gens qui n’ont pas lu les livres et qui pourraient croire à tort que c’est un autre Twilight alors que les deux n’ont rien à voir.

Oui, il est malheureux de voir les gens mettre toutes les histoires de vampires dans le même sac. Je pense à toutes ces histoires qui ont du succès, comme Twilight, Vampire Diaries, True Blood, elles ont toutes des vampires mais elles sont radicalement différentes. Et la mienne est complétement différente. À bien regarder toutes ces histoires, on comprend qu’elles ont leur propre vision, ce qui est plutôt cool. Je souhaite que les gens qui ne connaissent pas bien le genre donnent leur chance au film et ne font pas une croix dessus. Ils se disent : « Des vampires ? ça doit être cela. », je ne sais pas si les gens font la même choses pour les autres genres. Je n’ai jamais vu cela. Quand Firefly est sorti, les gens ne se sont pas dit : « Oh, il y a un vaisseau spatial. Ça doit être du Star Wars. » Personne n’a dit cela. Vous vous feriez botter le cul si vous osiez dire cela à une convention  de science-fiction. Je ne sais pas pourquoi les vampires ont ce stigmate d’être tous des copies parfaites.

Qu’avez –vous pensé de Danila Kozlovsky en tant que Dimitri ?

BUYw6miCUAAvd_1Je suis très contente qu’ils aient pris un acteur russe pour le rôle. Cela apporte une touche d’authenticité. Je ne le connaissais pas quand j’ai appris la nouvelle. Il était, je crois, le seul choix dont on m’avait parlé avant tout le monde. Tous les autres membres du cast, j’ai été aussi surprise que les fans.

Mark Waters et certains producteurs m’ont dit : « Hey, il y a ce gars qu’on verrait bien en Dimitri. C’est l’acteur de l’année en Russie. » Il est très connu et très réputé là-bas car il a tourné dans différents films et j’étais très surprise car je n’en avais jamais entendu parler. Plus j’ai regardé son travail et je ne sais pas. Il y a quelque chose. Peut-être parce qu’il est un peu plus vieux que les autres acteurs et qu’il a plus d’expérience, cela convenait bien car Dimitri est dans la même situation avec les personnages du livre. La manière dont les personnages parlent de Dimitri se retrouve chez les acteurs : « Danila, il est bon en tout. Il est tellement drôle et calme. » Il a amené l’esprit de Dimitri dans le film et je sais qu’il a au moins lu jusqu’au troisième livre, et il y a longtemps. Je ne sais pas s’il a tout lu maintenant. Je trouve cela vraiment chouette qu’il ait cherché par lui-même pour voir l’évolution de son personnage.

Il est à fond dedans et c’est super important pour moi que les acteurs veulent vraiment jouer leur personnage et les amener à la vie, contrairement à quelqu’un qui dirait : « Oh, c’est juste un job » et quand il aurait fini, il partirait. Donc, oui, je suis contente de ce choix.

Est-il aussi sexy et sombre que son personnage ?

Oui. C’est marrant, quand vous le rencontrez, il est tellement sympathique. On est tombé sur lui quand on quittait le plateau le premier jour car il n’était pas là ce jour-là. Il est arrivé et il est tellement ouvert et accessible. Il est tellement charmant que vous pensez : « Attendez, Dimitri n’est-il pas censé être ce type badass et réservé ? » et puis, quand il entre dans son personnage, bam ! Il est là, il est cette personne et je trouve cela incroyable qu’il puisse changer comme cela. Il peut être ce chouette homme avec qui vous passez du temps sans le moindre souci et puis soudain, il devient ce guerrier. C’était vraiment cool et c’est le signe d’un bon acteur, de pouvoir changer comme cela.

D’où vient l’amour de Dimitri pour les romans Western et le duster ?

C’est une bonne question. Je ne pense pas qu’on me l’ait souvent demandé mais il y a une vraie histoire derrière. J’ai pris un cours d’allemand intensif lors de mon master. Je devais prouver que je pouvais lire l’allemand et j’ai réussi ce semestre-là et puis, j’ai tout oublié. Mais pendant que je suivais ces cours, on a beaucoup appris sur l’Allemagne et sur la culture populaire. Je pense qu’il y a un grand intérêt dans l’Ouest américain, et pas seulement en Allemagne mais aussi en Europe de l’Est. Comme les festivals sur la Renaissance où on est tous excités de se déguiser, je suppose qu’il y a en Europe des festivals sur le Far Ouest où des fans se déguisent en Cowboys. J’ai pensé : « C’est vraiment ce qu’il y a de plus marrant. » Au début, on se dit : « Oh, ça a l’air bête » et puis, vous retournez à un festival sur la Renaissance et vous vous dites : « Non, c’est parfait. » Ils ont la même attitude et j’ai pensé que c’était une excentricité marrante à donner à ce personnage.

Je ne sais pas si ça a autant de succès en Russie qu’en Allemagne mais c’était une petite chose marrante et inattendue pour lui. Je pense qu’il y a un symbolisme plus grand ici, le noble cowboy sur son fier destrier, servant la justice. Cela avait une résonnance certaine avec la personnalité de Dimitri, donc il y a plusieurs choses en jeu ici.

Source: movie.about.com

You can read the article here (vous pouvez retrouver l’article ici):
Vampire Academy: Richelle Mead Interview on the Movie, the Cast, and Vampires

Advertisements

Tagged: , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s