Dan Waters for Movie.com

Movie.com has also interviewed screenwriter Dan Waters, he talks about the script, the characters, Frostbite and Adrian!

Movie.com a aussi interviewé le scénariste Dan Waters, il parle du scénario, des personnages, de Morsure de Glace et d’Adrian!

Movies.com: How far along are you in the editing process?

Où en êtes-vous dans le montage du film?

We’re just coming on our first cut, so it’s still very early on. We’re trying to get out at Valentine’s Day so everything is a little accelerated. Things are going good, but it’s still at the first cut stage.

On en est au premier montage, donc on est au tout début. On essaie de sortir le film le jour de la St Valentin alors il faut accélérer le travail. Tout se passe bien mais on n’est encore qu’au premier montage.

Movies.com: Based on the footage you’ve seen so far, is there anything that you’re particularly excited to show fans – perhaps even in the marketing campaign?

Partant des passages que vous avez vu jusqu’à maintenant, y-a-t-il quelque chose dont vous êtes impatient de montrer aux fans-dans la campagne marketing peut-être ?

BS5UIbeCEAABAsnWell, yeah. It’s tricky because I’m still recovering from the over-hysteria and over-analysis of the one-minute teaser trailer. I’m afraid to turn on my computer nowadays. [Laughs] But unfortunately, for me, a lot of my favorite scenes are the scenes towards the end of the movie that you don’t want to give away in a teaser or a trailer, so it’s gonna be weird to see how we end up using that in marketing. The problem I have with marketing in general when you tie it to trailers and commercials and things, is that only the surface clichés of the vampire genre are gonna come across, when the movie, like the book, is much richer and more complex than any commercial or any trailer could be.

Eh bien, oui. C’est dur à dire car j’essaie de me remettre de l’hystérie et de la sur analyse que les gens ont fait du teaser trailer d’une minute. J’ai peur d’allumer l’ordinateur pour le moment (rire). Mais malheureusement, beaucoup de mes scènes préférées se passent vers la fin du film ce qu’on ne montre généralement pas dans un teaser ou un trailer, ça va faire bizarre de voir comment on va utiliser ça dans la stratégie marketing. Le problème du marketing en général et en particulier concernant les trailers ou les pubs est que seul les clichés du genre vont être montré alors que le film, comme le livre, est beaucoup plus riche et complexe qu’aucune pub ou trailer ne peut l’être.

Movies.com: How would you describe the tone of the film? How would you compare it to, let’s say, Heathers and Mean Girls?

Comment décririez-vous le ton du film? Quelle comparaison pourriez-vous faire avec Fatal Games ou Lolita malgré moi ?

I gotta get my brother to stop saying the word “comedy.” When I hear the words “vampire” and “comedy, I start to think, “that vampire’s a real pain in the neck! He’s not my blood type!” [Laughs] I start thinking of all these awful Saturday morning jokes. To me, it’s not a comedy, but it does have some wit to it. It’s not Heathers or Mean Girls; it’s Vampire Academy. You look at Vampire Academy and it’s got that same mixture of tone, that sometimes it’s scary, sometimes it’s intense, sometimes it’s romantic and sometimes it is genuinely amusing.

There’s a couple of scenes where we went for a laugh, but I think it’s not like we take you out of the movie. It’s not too goofy. Some of my movies people have accused of having way too many tones and being way too crazy, but my brother’s definitely much more the left-brain, stern taskmaster. He’ll like slap me on the face if I go too far, so if I try to make it too goofy, he’ll draw it back. I think this is what makes us different than other teen films. I’ve seen Mortal Instruments, I’ve seen the trailer for Divergent, and to me it looks like homework. It looks like, oh my god, it’s so tied into the plot that I feel like I should be taking notes. But I’d like to think Vampire Academy is a little more breezy about such things. It plays it a lot more naturally. I think that’s been our motto from the beginning, to treat the supernatural as completely natural.

Je dois empêcher mon frère de mentionner le mot “comédie”. Quand j’entends les mots « vampire » et « comédie », je me mets à penser : « ce vampire nous met dans les ennuis jusqu’au cou. Il est vraiment pas mon type sanguin. » (rire) Je pense à toutes ces blagues affreuses. Selon moi, ce n’est pas une comédie mais il y a un certain esprit. Ce n’est pas Fatal Games et ce n’est pas Lolita malgré moi, c’est Vampire Academy. Prenez Vampire Academy et il y a ce même mélange, parfois ça fait peur, parfois c’est intense, parfois c’est romantique et parfois c’est amusant. On a voulu faire rire dans quelques scènes mais ce n’est pas le but. Ce n’est pas trop ridicule. Des gens ont dit de mes films qu’il y avait trop de tons et que c’était trop fou mais mon frère est beaucoup plus terre à terre, il est un chef exigeant. Il me donne une baffe si je vais trop loin, alors si je rends l’histoire trop ridicule, il me fait faire marche arrière. C’est ce qui nous rend différent des autres films pour ados. J’ai vu La Cité des ténèbres, j’ai vu le trailer de Divergent, et selon moi, ça ressemble à un devoir. C’est tellement lié à l’intrigue que j’ai l’impression de devoir prendre des notes. J’ose espérer que Vampire Academy est un peu plus léger vis-à-vis de cela. Ça passe beaucoup plus naturellement. Je pense que c’est notre devise depuis le début, de traiter le surnaturel comme totalement naturel.

Movies.com: Can you talk about your adaptation process? Do you mark the book up a certain way, make notecards, or anything like that?

Pouvez-vous nous en dire plus sur le processus d’adaptation? Marquez-vous le livre d’une certaine façon, faites-vous des fiches ou des trucs du genre ?

Yeah, certainly my copy of Vampire Academy is ravaged. I think I really did tear it apart. The problem is, 150px-Vampire_Academy you’ve got this huge over-300-page book, and when a movie is a bullet, it’s kind of like taking a bathtub of gunpowder and trying to pack it into a bullet. I packed as much as I could in there. There’s certainly nothing worse than going to a concert where the artist doesn’t play your favorite songs, and I can assure everyone that everybody’s favorite stuff is in there. There’s a lot of stuff I had to maybe make tighter. I’m already getting grief for accelerating Rose’s training. Yes, she gets to train with the silver stake in the first movie and she waits until the second book. I’m sorry! But then there’s little things like, yes, in the book the shopping scene comes before the ankle scene, but in my movie the ankle scene had to come before the shopping scene. It’s little things like that, but everybody should be happy that I do have a shopping scene and I do have an ankle scene. It’s not like I added crazy stuff like a talking dog or anything like that, either. It definitely was all about not doing whatever I wanted. It was definitely me trying to serve the material as best I could.

Certainement, mon édition de Vampire Academy est en lambeaux. Je l’ai vraiment déchiré. Le problème repose dans le fait qu’il y a cet énorme livre de plus de 300 pages et quand le film est comme un boulet de canon, il faut essayer d’accumuler la poudre à canon et d’en faire un boulet. J’ai essayé de mettre dedans le plus possible. Il n’y a rien de pire que d’aller à un concert où l’artiste ne joue vos chansons préférées et je peux vous assurer que les scènes préférées de tout le monde sont dedans. J’ai dû compacter beaucoup de choses. Je reçois déjà des plaintes pour avoir accélérer l’entraînement de Rose. Alors oui, elle s’entraîne avec un pieu en argent dans le premier film et elle n’attend pas le deuxième. Je suis désolé ! Mais il y a aussi de petites choses comme dans le livre,  la scène du shopping qui vient avant la scène de la cheville mais dans le film, la scène de la cheville doit venir avant la scène du shopping. Ce sont des petites choses comme cela mais tout le monde devrait être content qu’il y ait la scène de shopping ou la scène de la cheville. Ce n’est pas comme si j’avais ajouté des trucs fous comme un chien qui parle. Ce n’était pas dans mon intention de faire ce que je voulais. J’essayais de rendre le livre aussi fidèlement que possible.

Movies.com: Can you reveal more about the pieces you might have added? Richelle gave you more than enough to work with, but what Daniel Waters originals will we see in the movie?

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce que vous avez ajouté? Richelle vous a donné plus qu’assez de matière à traiter, mais qu’allons-nous voir de nouveau, directement inventé par Daniel Waters ?

Waters: Definitely the dialogue, maybe, is a little openly more witty, but I definitely didn’t try to mess with a blimp with laser beams or a flying giraffe. It’s like you say: there’s so much stuff in there to begin with. I mean, I think a lot of things is connecting material. Like the steel casing around the bullet. How do you make things connect a little better? I think the main part of the adaptation process was that a lot of the book takes place in Rose’s head where Rose has information that even the reader doesn’t have, and I tried to move away from that a little bit. Maybe Rose doesn’t know as much about Ms. Karp as she thought she did. It involves her being more of an active protagonist, more of someone who has to play detective in certain things, which is much more interesting than going to see a movie where the character’s narrating everything and saying, okay, this happened and this happened. The book’s a lot like that, but because of Richelle’s beautiful writing it works. You’re in Rose’s head with her, but in a movie you just don’t have that luxury. I think a lot of it’s got to be surprising to the characters as much as the audience.

Les dialogues ont peut-être un peu plus d’esprit mais je n’ai pas essayé de semer la pagaille avec des montgolfières lançant des jets lasers ou bien des girafes volantes. Comme vous l’avez dit, il y a déjà bien assez de matière au départ. Je pense que la majorité du travail consiste à faire le lien entre l’histoire. À l’instar de la partie en acier qui entoure la balle. Comment faites-vous pour lier les intrigues entre elles ? La plus grande partie de l’adaptation reposait sur le fait que la plupart du livre se passe dans la tête de Rose où elle a des infos que même le lecteur n’a pas, j’ai essayé de m’écarter un peu de cela. Rose ne sait peut-être pas autant au sujet de Mme Karp qu’elle le croit. Elle devient un personnage plus actif, elle doit en quelque sorte jouer au détective pour certaines choses, ce qui est plus intéressant que de regarder un film où le personnage raconte ce qu’il se passe et dit : « d’accord, il y a ça qui se passe et ça. » Le livre est beaucoup comme cela mais ça marche grâce à la magnifique écriture de Richelle. Vous êtes dans la tête de Rose, avec elle, mais vous n’avez pas ce loisir dans un film. Je pense que beaucoup de choses vont autant surprendre les personnages que le public.

Movies.com: This may sound silly, but do you have a favorite character?

Ça peut paraître bête mais avez-vous un personnage préféré?

Waters: The problem is, to me, it’s always like, who’s your second favorite character? Rose is obviously the character that, to me, is fascinating because I love the fact that she’s not even likable a lot of times.1150406_10151924937914705_1625315483_n She’s sometimes really irritating, which makes me like her all the more. I think she’s just such an original character in that she’s not a weak character like we see in a lot of these films. But I even think strong female characters are boring when they do everything right! [Laughs] Rose is strong, but she can be weak, she’s vulgar, she’s loving, she’s mean. I think there’s just so many shadings with her that I could do a whole movie of just her alone in her room. That’s what makes her fascinating. I can tell you, there were characters that I wasn’t crazy about in the book. I thought both Mia and Natalie were kind of one dimensional in the book. It worked for the book, but I think in the movie I was very happy that Sarah Hyland as Natalie and Sami Gayle as Mia — and hopefully me as a writer too — we brought a little more layers to those characters. You definitely feel sorry for them at some points and you can see their point of view a little bit better, so it’s kind of cool.

Le problème, selon moi est de savoir qui est mon deuxième personnage préféré. Rose est bien entendu le personnage qui est, selon moi, le plus fascinant car elle n’est même pas adorable la plupart du temps. Elle est parfois énervante ce qui me fait l’aimer encore plus. Elle est un personnage vraiment original car elle n’est pas faible, à la différence de ce qu’on voit dans beaucoup de ce genre de films. Mais même les personnages féminins forts sont ennuyeux quand ils font tout bien ! (rire) Rose est forte mais elle peut être faible, elle est vulgaire, elle est tendre, elle est méchante. Elle a tellement de facettes que je pourrais faire un film rien qu’avec elle dans une pièce. C’est ce qui la rend fascinante. Il y a des personnages que je n’aimais pas beaucoup dans le livre. Je trouvais Mia et Natalie superficielles dans le livre. Ça marchait dans le livre mais pour le film, j’étais content que Sarah Hyland (Natalie) et Sami Gayle (Mia)-et moi-même, je l’espère, en tant que scénariste-nous apportions un peu plus de profondeur à ces personnages. Il y a des moments où vous avez pitié d’elles et vous pouvez comprendre leur point de vue un peu mieux, alors c’est chouette.

Movies.com: Not to put you on the spot, but because you somewhat brought it up, have you seen anything in other YA-to-film adaptations that you deliberately avoided or incorporated here?

Ce n’est pas pour vous mettre mal à l’aise mais comme vous l’avez mentionné, avez-vous vu certaines choses dans d’autres adaptations YA que vous avez évité d’utiliser ou avez utilisé dans ce film?

Waters: I didn’t read the books for Beautiful Creatures or Mortal Instruments, but I know Beautiful Creatures took some major liberties and Mortal Instruments seems to be pretty faithful and yet fans are still complaining. [Laughs] To me, what I like is, those movies cost a lot more money than our movie did, but those movies, the last hour of the movie is nothing but special effects. What I love about Vampire Academy is it’s mostly about the relationships. It’s mostly about the emotion and interpersonal dynamics.

Je n’ai pas lu les livres des 16 lunes ou La cité des ténèbres mais je sais que Sublimes Créatures a pris de grandes libertés et que la Cité semblait assez fidèle au livre et pourtant les fans se plaignent encore (rire) J’aime le fait que ces films coûte beaucoup plus que notre film mais dans ces films-là, la dernière heure est consacrée aux effets spéciaux. Ce que j’aime dans Vampire Academy est que l’histoire se centre sur les relations. Le principal, c’est les émotions entre les relations entre les personnages.

That’s what makes it interesting, that everything means something. It’s not just churning up your brain and doing a bunch of explosions. I just think we have a different vibe than a lot of, not just young adult movies, but I feel like every movie now has the same first half-hour where the innocent character comes into this crazy world and says, “Oh, no! This can’t be happening! This is impossible! There’s no such thing as a vampire or a monster!” I love the fact that we get to cut in front of the line. We’re in a world where, yeah, magic is real, vampires are real, get over it! This is just another day of high school. This is just another day at St. Vladimir’s. So I think it’s gonna be a great attitude change. When I did Heathers, people were kind of bored and a little tired of teen films and I think Vampire Academy is coming at that perfect moment where people are starting to get really tired of the genre. But then, to me, when people start getting tired of a genre, that’s when you can get really crazy and start playing with all the clichés and turning them upside down.

C’est ce qui rend l’histoire intéressante, tout a un sens. Ce n’est pas seulement faire aller son cerveau ou montrer plein d’explosions. Je pense que nous avons une ambiance différente de beaucoup, et pas seulement de films pour ados, j’ai l’impression que tous les films débutent de la même façon où le personnage innocent va dans ce monde de fous et dit : « Oh non ! Ce n’est pas possible! C’est impossible! Les vampires et les monstres n’existent pas!” J’aime le fait qu’on passe cette étape. On est dans un monde où oui, la magie existe, les vampires existent, faites avec ! C’est juste un autre jour au lycée. C’est juste un autre jour à St Vladimir. Ça va être, selon moi, un grand changement d’attitude. Quand j’ai écrit Fatal Games, les gens en avaient marre des films pour ados et je pense que Vampire Academy arrive au bon moment où les gens commencent vraiment à en avoir marre de ce genre de films. Selon moi, c’est au moment où les gens commencent à en avoir marre que vous pouvez vous laisser aller et jouer avec les clichés pour les montrer d’une manière totalement différente.

Movies.com: And how about doing all of that with your brother? This is your first collaboration, right?

Et qu’en est-il du travail avec votre frère? C’est votre première collaboration, n’est-ce pas ?

Waters: I think there’s a slight misconception because my brother and I have worked on things together; it’s just so hard to get a movie actually made. In fact, this is our second vampire adaptation together. We adapted another book, Christopher Moore’s Bloodsucking Fiends, for 20th Century Fox. The script turned out great. It just takes a lot longer to get a movie made at a studio. And so when my brother heard I was working on a vampire movie, he was like, ‘Have you gone crazy? We already did our vampire movie.’ But then, when he actually read the script, he was like, “Okay, this is something completely different and really interesting.” It’s crazy just how fast this whole process was. I finished my script probably a year ago and to go from finishing a script to actually having a movie coming out in this quick period of time is unheard of.

Je pense qu’il y a une petite erreur car on a travaillé sur d’autres projets; c’est tellement difficile de sortir un film. En fait, c’est notre deuxième adaptation de films de vampires. On a adapté le livre de Christopher Moore, Bloodsucking Fiends, pour la 20th Century Fox. Le scénario était génial. Ça prend beaucoup plus de temps de réaliser un film en studio. Quand mon frère a entendu dire que je travaillais sur un film de vampires, il m’a dit : « Tu es fou ? On a déjà fait un film de vampires. » Mais après avoir lu le scénario, il m’a dit : « D’accord, c’est complétement différent et très intéressant. » C’est fou à quel point tout le processus est allé si vite. J’ai terminé d’écrire le scénario il y a un an et réaliser et sortir un film en aussi peu de temps est exceptionnel.

Movies.com: Can you tell us anything about Mark’s shot selection? Do you know if there are any themes in terms of framing, color pallette, lens choices, or other visual elements that we can keep an eye out for?

Pouvez-vous nous en dire plus sur le choix de scènes de Mark? Savez-vous s’il y a certaines effets visuels, tels que couleur, choix d’objectifs…à surveiller ?

Waters: To me, the most fascinating thing is that when you read the book – and this is the simplest thing in the world – you almost don’t appreciate that these kids go to high school at night! [Laughs] To me, that’s the coolest thing about the movie. It’s not the boring fluorescent lights by the locker scenes. It’s taking place at this really cool place and it’s the middle of the night. Our shooting hours were 4pm to 4am. Just by that visual alone it turns every cliché upside-down because suddenly everything’s just a lot cooler and sexier and stranger that people are having these normal boy-girl, mean girl, girl on girl arguments and it’s taking place in this weird but cool moonlight and dark lighting. I think even people who’ve read the book eight times are gonna appreciate it: “Oh, wow. We didn’t think of it in such interesting visual terms.”

Selon moi, le plus fascinant à la lecture du livre, et c’est aussi la chose la plus naturelle, est que vous n’appréciez guère le fait que ces jeunes aillent à l’école de nuit ! (rire). Mais pour moi, c’est la chose la plus chouette du film. Il n’est pas question de fausses lumières fluorescentes près des casiers. Ça se passe en ce chouette endroit et c’est le milieu de la nuit. On tournait de 16h à 4h du matin. Rien que par cet aspect des choses, on change complétement les clichés du genre car il semble tout de suite plus cool, plus sexy et plus étrange que ces jeunes vivent leurs relations et leurs disputes au clair de lune et dans l’obscurité. Je pense que même les gens qui ont lu le livre 8 fois vont apprécier : « Oh wow. On n’avait pas imaginé cette scène sous un tel aspect visuel intéressant. »

Movies.com: Vampire Academy is still months away, but many are already getting hyped for Frostbite. You probably don’t want to get ahead of yourself, but are you making any preparations for the sequel?

Vampire Academy n’est pas pour tout de suite mais beaucoup mettent déjà en avant Morsure de glace. Vous ne voulez sans doute pas mettre la charrue avant les bœufs mais préparez-vous déjà la suite ?

Waters: Give me Frostbite! Frostbite’s so much easier than Vampire Academy! Vampire Academy’s got frostbiteso many different weird plots, stories, and relationships! Frostbite’s so clean and nice! [Laughs] But yes, if this movie does well, we get to do Frostbite. But I’ve already started conceiting Frostbite. To me, Vampire Academy is too thick and Frostbite is too thin, so I may have to actually add something to Frostbite.

Donnez-moi Morsure de glace! Morsure de glace est tellement plus facile que Vampire Academy ! Vampire Academy a tellement d’intrigues bizarres, d’histoires et de relations différentes ! Morsures de glace est tellement plus clair et chouette ! (rire). Mais oui, si le film marche bien, on aura Morsure de glace. Mais j’ai déjà commencé à penser à Morsure de glace. Selon moi, Vampire Academy est trop épais et Morsure de glace, trop mince alors je devrai sans doute ajouter certaines choses dans Morsure de glace.

Movies.com: If you had to cast Adrian right now on the spot, who would you pick?

Si vous deviez choisir un Adrian là tout de suite, qui choisiriez-vous?

Waters: Oh, geez! To me, I have an Adrian in my mind that doesn’t exist in any of these CW children that I look at. Adrian’s hiding somewhere. I think he hasn’t acted in a movie yet and he’s too busy actually being cool and he will wait until Frostbite, and Adrian’s character come out of the shadows.

Oh, mon Dieu! J’ai un Adrian en tête mais qui n’est pas parmi tous ces jeunes acteurs que je vois. Adrian est caché quelque part. il n’a pas encore joué dans un film et il est trop occupé à se la jouer cool et à attendre Morsure de glace pour que le personnage d’Adrian sorte de l’ombre.

Source: http://www.movies.com

The article is here (l’article est ici):

Dialogue: Screenwriter Daniel Waters on Why ‘Vampire Academy’ Is Nothing Like Those Other YA Movies

Advertisements

Tagged: , , , , ,

One thought on “Dan Waters for Movie.com

  1. […] -Dan Waters for Movie.com, August 30, 2013 […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: